70 tagged articles Texte du Net à Partager

Les pensées glacées d'une femme empathique....... 17/07/2015

Les pensées glacées d'une femme empathique.......


Pas ici pour les commentaires et les kiffs chacun est libre de faire ce qu'il veut dans mon blog...
Je ne suis pas contre un petit bonjour de temps à autre....

********************
************

Empathique de nature,
Je me fis à mon instinct....
Et à mon intuition...
Plus qu'à des mots échangés dans ma messagerie...
çà ne s'explique pas c'est comme cela..
Du coup je n'accepte pas tout le monde dans ma liste,
Me passant des hommes en rutes,
Et des femmes emplies de jalousie...
J'ai horreur de ressentir ce genre de choses...

Vous dégagez tous des ondes ...
Il y en a de partout à travers les ordinateurs.................comme à travers l'air ambiant et l'eau.....
Il faut savoir se concentrer pour les ressentir...

P.S.: N'accepte aucune demande en VIP....
Imaginez ce que vous voulez pas là pour le pornographique non plus.....


Les pensées glacées d'une femme empathique.......


Femme silencieuse,
Je ne parle que si j'en ressens le besoin.......
Des fois, il faut savoir se taire et rester silence......
A méditer

Les pensées glacées d'une femme empathique.......


Ecorchée vive par le passé,
Devenue intouchable par les mots,
Et la haine au présent.

Les pensées glacées d'une femme empathique.......



Personnalité caméléon,
J'ai le tempérament à me confondre dans le décor,
Tout en restant moi,
Aucun genre particulier,
Aucun style,
J'aime le changement,
La différence et l'originalité,
C'est savoir enrichir sa vie.

Les pensées glacées d'une femme empathique.......


Je ne laisse jamais tomber personne,
Si on a besoin, je suis toujours là,
Pour les personnes à qui je tiens,
Etre effacée ne signifie pas,
Ne pas être là.

Les pensées glacées d'une femme empathique.......


La vie m'a appris à ne jamais revenir sur mes pas,
Je prends le temps de la réflexion ,
Puis je tranche pour ce qui est bon pour moi.........

Les pensées glacées d'une femme empathique.......


Rebelle de l'âme,
Depuis mon plus jeune âge,
Personne ne me dirige,
Soliste dans mes décisions,
Je ne suis nullement influençable,
Même si c'est dur parfois.

Les pensées glacées d'une femme empathique.......


Etre son libre arbitre,
Faire ce que bon lui semble sans prendre parti des histoires des autres,
Agir en conséquences,
Tolérer autrui,
Savoir pardonner,
Reconnaître ses erreurs,
Etre soi tout simplement.

Les pensées glacées d'une femme empathique.......


Moi seule détient la clef de ton coeur comme toi,
Comme toi tu détiens la mienne.
Nous nous appartenons l'un et l'autre pour toujours.
Jamais sans toi, jamais sans moi,
Nous ne formons qu'un.

*********************

Bluedragonbutterfly

P.S.: Pas là pour trouver l'âme s½ur ...
Je suis une personne très sociable mais pas débile non plus...
Beaucoup prennent Skyrock pour meetic...
A savoir je ne parle qu'aux personnes de ma liste ...
Après je parle de tout et de rien je n'aime pas la curiosité malsaine.....
Qui sert à déverser du venin dans le dos des autres....
J'ai eu ma dose dans le passé....Ici....
Certains prennent plaisir à salir les autres....
J'ai horreur de cela....


Tags : Texte personnel - Introduction de mon blog

Pensées 16/10/2018





Ma pensée du jour :
Je suis bizarre et pas toujours facile à vivre,
J'en suis conscient(e)....
Mais je suis extrêmement sincère, vrai(e),
Et pas hypocrite....
Et honnêtement je préfère les gens comme moi,
Absolument imparfaits,
Mais qui valorisent la vérité....
Je ne supporte pas les gens qui mélangent,
GENTILLESSE ET FAUSSETE;....

Tags : Texte du Net à Partager

La neutralité 16/10/2018




Je deviens de plus en plus habile,
A voir les gens et les évènements avec un ½il neutre,
Et détaché.
Je n'entre plus dans les émotions des autres,
Car je ne peux les aider en pleurant avec eux.
Sachant que tout ce qui arrive peut aider quelqu'un à gravir une marche,
Qui le mènera vers une plus grande compréhension,
Et vers un bonheur accru,
Je cherche toujours au-delà des apparences,
Le véritable but cherché par l'âme,
Je sui bien en tout.


Tags : Texte du Net à Partager

Comment comprendre un empathe ? 08/10/2018



Qu'est-ce qu'un empathe ?
********************************
On appelle empathes les personnes dotées d'une capacité émotionnelle forte, qui sont capables de percevoir l'état émotionnel d'une autre personne.
L'empathe possède une personnalité unique, avec une sensibilité sensorielle très élevée et toujours en alerte. Leur sensibilité et leur énergie sont extrêmement élevées.
Leurs facultés font d'eux des êtres à part, même si en regardant seulement une personne vous ne pourrez pas déterminer si celle-ci en empathe ou non. Intuitifs et extrasensibles, les empathes ne sont pas toujours évidents à comprendre.

La confiance, première étape pour comprendre un empathe
***********************************************************************
Les empathes perçoivent beaucoup plus de choses que nous et ont une très bonne intuition.
Parfois leurs déclarations ou prédictions nous énervent, persuadés qu'ils ont tort alors qu'ils ont une meilleure perception que nous.
Il faut apprendre à faire confiance aux empathes, leurs déclarations sont la révélation de ce qu'ils ressentent au plus profond d'eux-mêmes. Inutile d'essayer de dissimuler vos vrais sentiments, car l'empathe les aura déjà compris.
Il faut essayer d'être transparent dans vos relations avec eux, sans chercher à leur cacher quelque chose.
Il est assez compliqué de comprendre parfaitement un empathe, car il est confronté aux souffrances des autres, et cela peut provoquer chez lui des brusques changements d'humeur. La cruauté, l'injustice et l'inégalité de notre monde le touche aussi beaucoup plus profondément.
Lorsque vous avez rendez-vous avec un de vos amis empathes, essayez de ne pas venir avec un esprit troublé car cela sera un fardeau supplémentaire pour lui.
Si vous êtes sur la défensive en sa présence il le ressentira tout de suite.

Apprendre à aimer et comprendre un empathe
******************************************************
Si vous êtes engagés dans une relation avec un empathe, sachez que c'est une personne beaucoup plus sensible que les autres, qui a besoin de beaucoup d'amour et de compréhension. Ils ont besoin d'une grande quantité d'énergie pour aider les autres.
Les empathes peuvent avoir du mal à oublier les blessures profondes.
Votre relation doit être basée sur la solidité et la transparence.
L'empathe reçoit souvent le besoin de s'isoler dans un passe-temps de son choix, qui a en général une résonnance créative (musique, danse, écriture, lecture, médiation...).
Cette pause leur est nécessaire pour se ressourcer, ne pensez pas qu'ils vous rejettent.
Ils ont besoin de temps pour eux et pour se couper un peu du monde extérieur et de toutes ces émotions qu'ils ressentent.

Soyez compréhensifs et dignes de confiance et votre relation durera éternellement car les empathes sont des personnes qui ne s'attachent qu'à leur grand amour.

Tags : Texte du Net à Partager

Texte de mère Théresa 30/09/2018




Si tu es humble,
Rien ne pourra te toucher,
Ni les éloges,
Ni les reproches....

Parce que tu sais qui tu es....

Ne te laisse pas décourager par l'échec si tu es persuadé d'avoir fait de ton mieux ^^

************

Texte de Mère Thérésa




Tags : Texte du Net à Partager

Etre fort 20/09/2018



C'est rayonner de bonheur quand on est malheureux,
C'est essayer de pardonner à quelqu'un qui ne le mérité pas.
C'est rester calme en pleins désespoir.
C'est sourire quand on a envie de pleurer.
C'est faire rire quand on a le c½ur en morceaux.

Etre fort,
C'est vivre au jour le jour,
Et croire toujours en un lendemain meilleur.....

*********

Texte de Laure Perrette

P.S.: Voici ma façon d'être ^^



Tags : Texte du Net à Partager

Il y a une bataille de loups à l'intérieur de nous tous.... 14/09/2018




L'un est le mal :
C'est la colère,
La jalousie,
a cupidité,
La ranc½ur,
Les mensonges,
L'infériorité,
L'égo.....

L'autre est le bien :
C'est la joix,
La paix,
L'amour,
L'espoir,
L'humilité,
La gentillesse,
L'empathie,
La vérité.....

Le loup qui gagne est celui que vous nourrissez.....



Tags : Texte du Net à Partager

Un partage avec ma soeur d'âme ^^ 13/09/2018

Corps émotionnel / sensible / astral - Psychologie de l'âme
Qui sommes-nous ? D'où venons-nous et où allons-nous ? Quel est le sens de la vie ? Qu'est-ce que Dieu ? A travers une approche spirituelle de l'être humain, ce site propose d'élargir notre vision sur ces questions existencielles. Y sont abordés la psychologie et l'astrologie ésotérique, la science des Rayons, selon l'enseignement que le Maître Tibétain transmis à Alice Bailey.
sites.google.com

Tags : Texte du Net à Partager

Coeur 14/09/2018



PARLE
Avec la voix du c½ur.....

REGARDE
Avec les yeux du c½ur....

ECOUTE
Avec l'oreille du c½ur...

Et un autre monde s'ouvrira à toi....

Tags : Texte du Net à Partager

La solitude nous protège de ce qui ne nous convient pas 08/09/2018





La solitude librement choisie à un moment ponctuel de notre vie peut agir non seulement comme un baume, comme une thérapie efficace pour réussir à se connecter à nouveau à soi-même.
Parfois, c'est aussi une manière d'établir une distance saine vis à vis de ce qui ne nous convient pas, de ce qui nous trouble, nous gêne ou altère notre paix intérieure.

Nous parlons de ce qui, en psychologie, est souvent défini comme « la solitude fonctionnelle », un concept qui donne lieu à quelque chose qui semble familier à beaucoup : le besoin de s'éloigner d'un entourage qui nous est nocif ou usé dans le but de se retrouver et de récupérer ainsi son bien-être psychologique.

« Il n'y a pas pire solitude que celle de ne pas être bien avec soi-même ».
-Mark Twain-

Ici, nous ne faisons pas référence à la solitude non choisie, à cet isolement provoqué par des relations sociales déficientes ou à cette tristesse liée au manque de compagnie significative.
Dans ce cas, il y a un composant thérapeutique essentiel : pouvoir recomposer ses dimensions de base comme l'estime de soi, les priorités personnelles ou retrouver un espace propre, intime et privé que l'on nous avait arraché.

Comme l'a dit un jour Pearl Buck, écrivaine et Prix Nobel de Littérature, dans chacun d'entre nous, il y a des sources d'une grande beauté qui ont besoin de se renouveler de temps en temps pour rester en vie. Aussi étrange que cela paraisse, on peut faire cela en passant par des périodes de solitude choisie, de solitude vitale et agréable.

Le sentiment de solitude tout en étant accompagné-e : un abîme dangereux
*******************************************************************************************
La plupart d'entre nous avons peur de la solitude.
De fait, il suffit de nous imaginer nous-même, marchant dans un centre commercial désertique un samedi après-midi, pour que dans la seconde notre cerveau nous envoie un signal d'alarme. Nous ressentons de la peur et de l'angoisse.
Cela est dû à un mécanisme de base, à un instinct qui nous rappelle que nous ne pouvons pas survivre dans la solitude. L'être humain est social par nature et c'est ainsi que nous avançons en tant qu'espèce : en vivant en groupes.

Mais aujourd'hui, nous trouvons des faits bien plus terrorisants qu'un centre commercial sans clients. Comme nous le montrent plusieurs études, presque 60% des personnes mariées se sentent seules.
Et 70% des adolescent-e-s, même s'ils sont un grand nombre d'ami-e-s, se sentent seul-e-s et incompris-es.
Tout cela nous oblige à nous rappeler que la solitude ne fait pas référence au nombre de personnes qui font partie de notre vie, mais à la qualité émotionnelle que nous entretenons avec ces personnes-là.

D'autre part, ce que nous faisons très souvent, c'est valider et perpétuer des dynamiques déficientes qui génèrent chez nous un malheur déclaré.
Nous nous sentons seul-e, incompris-e et « lessivé-e » sur notre poste de travail, mais nous continuons car « il faut bien vivre de quelque chose ». Nous sortons avec nos ami-e-s de toujours car, en effet, ce sont nos ami-e-s de toujours... Comment les abandonner maintenant ? Et pire encore, il y a celle-ceux qui prolongent leur relation affective car ils sont encore plus peur du vide de n'avoir personne à leurs côtés.

Tous ces exemples donnent lieu à cette solitude dysfonctionnelle où chacun-e finit souvent par créer d'authentiques mécanismes de défense pour ne pas voir la réalité, pour se dire à lui/elle-même que tout va bien, qu'il est aimé-e, chéri-e et que les autres valorisent ce qu'il fait. Penser ainsi, c'est comme si on était en train de se noyer et que l'on demandait plus d'eau sur la tête.
Le bonheur ne se guérit pas avec plus de souffrance. Personne ne mérite de se sentir seul-e tout en étant accompagné-e.

La solitude comme des retrouvailles
********************************************
Parfois, passer un moment dans un entourage oppressant, peu facilitant et égoïste fait que la personne reste focalisée sur cet extérieur dans l'idée de satisfaire tous les besoins des autres, avec, en germe, l'espoir que tôt ou tard, elle satisfera les siens propres.
Mais cela n'arrive pas toujours.

« Je ne crains pas solitude, certains personnes sont, de fait, sujettes à profiter d'elles-mêmes. »
-Charlotte Bronte-

C'est alors qu'il n'y a pas d'autre choix que de prendre conscience de sa propre réalité et de chercher une solution.
La solitude choisie, la distance saine et une période de temps dédiée à soi-même sont toujours saines, nécessaires et cathartiques.
Nous ne parlons pas de commencer une période d'isolement, et pas non plus d'essayer de s'échapper. C'est très simple : la clé se trouve dans le fait de laisser de côté ce qui ne nous convient pas.

Se consacrer un moment à soi-même est une recette qui n'échoue jamais. C'est retrouver son intimité et ses espaces personnels, c'est se souvenir de qui on était et c'est penser à qui nous voulons être à partir de maintenant.
Il est possible que cela prenne des semaines ou des mois.
Chacun-e a son rythme, qu'il faut respecter et accepter.

La solitude librement choisie à une période ponctuelle de la vie ne guérit pas seulement, ne recompose pas uniquement les morceaux brisés. C'est aussi une manière d'apprendre à construire des filtres personnels adaptés.
Ces filtres par lesquels nous ne laisserons entrer, demain, que ce qui nous fait du bien, s'ajuste à nos fréquences émotionnelles et aux recoins privilégiés de notre c½ur.


Tags : Texte du Net à Partager

La triade noire 05/09/2018





De sombres personnalités
Narcissisme, machiavélisme, psychopathie... Des traits de caractères que vous ne recherchez probablement pas chez vos amis. Les psychologues les regroupent sous le terme de triade noire et traquent leurs manifestations dans la vie privée et professionnelle.

Le premier est arrogant et imbu de sa personne, le second agressif et brutal, le troisième sournois et avide de pouvoir. Nous ne sommes pas en train de parler d'une bande de gangsters, mais des trois archétypes de caractère néfaste : le narcissique, le psychopathe et le machiavélique.
Depuis les années 1970, ce sombre trio est dans le viseur des psychologues qui étudient les comportements égoïstes et sans scrupule. En 2002, Delroy Paulhus et Kevin Williams, de l'université de Colombie-Britannique à Vancouver au Canada, ont émis l'hypothèse que le narcissisme, la psychopathie et le machiavélisme forment la base de tous les comportements nuisibles. Et ils leur ont donné un nom aux consonances inquiétantes : la triade noire.

Ces trois traits de personnalité sont comme les frères Dalton : ils vont souvent ensemble. Quand l'un est dominant, les autres sont aussi fréquemment présents à l'état de tendance – au grand regret de l'entourage de la personne. En pratique, les frontières sont floues et on ne rencontre pas le machiavélique ou le narcissique, mais des individus présentant des mélanges variables de ces traits de personnalité. Qui sont donc ces ténébreux « triadiques » ?

Le narcissique est probablement le plus connu. Son nom dérive de Narcisse, personnage de la mythologie grecque tombé amoureux de son propre reflet. Selon la définition actuelle, le narcissique n'est pas uniquement un coquet vaniteux, mais aussi quelqu'un qui tend à se surestimer grandement et qui ressent un fort besoin d'attention et d'admiration. Il traite souvent les autres avec condescendance et se montre peu ouvert aux critiques, qui ne suscitent chez lui qu'incompréhension et irritation, voire agressivité.

Le mot machiavélisme est forgé sur le nom de Nicolas Machiavel, brillant théoricien de la politique du xvie siècle. La connotation sulfureuse du terme vient de ce que l'ouvrage le plus connu du penseur italien, Le Prince, donne des conseils dénués de morale pour régner. L'envie de pouvoir, la froideur et l'égoïsme caractérisent la personne machiavélique. Celle-ci recherche toujours son propre intérêt, manipule les autres et les exploite à la moindre occasion. Elle ne s'encombre ni de la loi ni de la morale, tout en étant assez habile pour tromper son interlocuteur et passer pour inoffensive, voire bienveillante. Le psychologue Delroy Paulhus attribue aux machiavéliques un penchant pour la fraude savamment planifiée, par exemple dans le domaine de la criminalité financière. Leur force ? Ne pas se laisser prendre.

De ce point de vue, ils se distinguent des personnes à tendance psychopathique, qui enfreignent aussi les règles, mais en général de manière beaucoup plus impulsive. Souvent agressives, elles avancent bien moins masquées et réfléchissent peu aux conséquences de leurs actes. Il n'est pas rare de les voir sombrer dans l'illégalité, le harcèlement moral ou la consommation de drogues.

Dans une étude publiée en 2015, des chercheurs canadiens se sont demandé si une caractéristique psychologique commune – « l'essence du diable », pour reprendre le jargon des psychologues – sous-tendait la triade noire. Le modèle de personnalité HEXACO s'est révélé le mieux adapté pour cette tâche . Il décrit la personnalité comme une combinaison de six dimensions fondamentales, telles que l'extraversion ou l'agréabilité, plus ou moins marquées selon les gens. L'une de ces dimensions, correspondant à un mélange d'honnêteté et d'humilité, serait anormalement faible chez les triadiques. Cupidité et mensonge seraient ainsi au c½ur...

*********

Un texte de Frieder Wolfsberger

Tags : Texte du Net à Partager